Championnat d’Europe : Jour 4

Championnat d’Europe : Jour 4

Photo Christophe Le Bohec

Aujourd’hui on a fait 3 manches avec un vent de 9-13 nœuds assez instable. Le moth dans ces conditions c’est super chouette !

Ce sont des conditions moyennes qui correspondent à peu près à tous les gabarits, ainsi tout le monde décolle rapidement et avance très vite ! 
Ce championnat d’Europe est remarquable par le niveau qu’il soulève et ça me booste pour donner le meilleur de moi même ! 🏻

Il y a eu des bons départs et des mauvais départs. Le premier du jour était très bon alors que le troisième l’était moins…. 

La fatigue se fait ressentir chez tous les concurrents au bout de 5 jours de navigation ! Il faut être endurant et avec tous les jours d’entraînements préalables au championnat, ce n’est pas évident de conserver l’engagement physique !

Il y a beaucoup d’algues sur le plan d’eau, et quand on en prend dans les foils ça fait drôlement ralentir ! C’est pour tout le monde pareil, mais j’ai eu l’occasion de tenter ce scénario sur un bord de portant et ça fait perdre du temps ! 

Je me sens plus à l’aise par rapport à mes réglages ! Je progresse chaque jour un petit peu ! J’ai essayé des choses qui paraissent fonctionner sur mes réglages de voile ! 

Demain c’est la dernière journée, ce sera l’occasion de donner tout ce qu’il nous reste ! Et pour ça je prévois de me coucher tôt ce soir !

Championnat d’Europe : Jour 3

Championnat d’Europe : Jour 3

Nous avons attendu le vent longtemps ce qui m’a laissé le temps pour bricoler à nouveau sur mon bateau.

J’ai ainsi eu l’occasion de me pencher sur le problème de friction dans l’écoute. Visiblement j’ai trouvé des solutions pour que ça fonctionne mieux et que mon bateau avance encore plus vite !
Je suis content d’avoir réussi à diagnostiquer et à résoudre cette anomalie !
J’ai l’impression de progresser de jour en jour avec toutes ces améliorations !

Puis, après une bonne journée de travail à terre, nous sommes partis sur l’eau. Un départ a été lancé à 17 heures. Mais finalement le vent n’était toujours pas assez important pour effectuer une manche complète en volant… La manche en cours a été annulée et les concurrents ont étés renvoyés à terre.

Pour clôturer cette journée j’ai attendu qu’on puisse enfin voler… J’ai navigué dans l’objectif de valider les modifications sur mon système d’écoute… Et je valide !

Il me tarde la prochaine manche !

Je suis actuellement 21ème au classement général provisoire !

Photos Christophe Le Bohec

Championnat d’Europe : Jour 2

Championnat d’Europe : Jour 2

Photo Christophe Le Bohec

Nous avons couru quatre manches dans de belles conditions : 15 à 20 nœuds !
C’était très physique, mais c’était sympa et sous un beau soleil.

J’ai souligné plusieurs points positifs durant cette journée de compétition !

  • Mon bateau a beaucoup progressé techniquement. La veille, il était difficile et un peu hors de contrôle à cause de mon foil déréglé. Mais les réglages effectués lui ont fait beaucoup de bien, ainsi mon bateau était beaucoup plus facile !
  • De plus, j’avais enclenché le mode « racing », à l’attaque ! Et je rentre des belles manches aujourd’hui avec des bons départs.

Au près, j’ai constaté que je pouvais encore faire des progrès de régulation de la voile au près. Le système d’écoute comporte des frictions rendant les gestes plus difficiles. Voilà un axe d’amélioration pour la suite !

Par contre au portant je suis vraiment véloce ! l fallait réussir à jouer avec des bandes de vent, aller les chercher et être dedans, ce n’était pas facile… C’était assez tactique sur ces bords de portant !

Globalement je me suis éclaté, il y a eu des phases de bons matchs avec mes concurrents, notamment avec Julien Villion. Jusqu’à la ligne d’arrivée il y avait du jeu avec des vitesses proches de 26-28 nœuds et c’était très chouette !

Top speed du jour : 28,7 nœuds !

Je suis satisfait de ce début de régate !

Championnat d’Europe : Jour 1

Championnat d’Europe : Jour 1

La première journée du championnat d’Europe s’est déroulée dans du vent fort !

Entrée en matière assez musclée avec 3 manches courues sur lesquelles je me classe respectivement 19ème, 23ème et 21ème sur 94 inscrits !

Nous n’avons pas eu ce type de vent ces derniers temps à Quiberon, ainsi je m’étais entraîné dans un vent plus faible et mes réglages n’étaient pas adaptés à ce vent soutenu.
J’ai donc découvert que mon nouveau foil vertical ne se comportait pas de la même manière. Ce Moth doit être réglé à la perfection en permanence pour être performant !

La journée a commencé par deux expulsions de mon bateau en allant sur la zone de navigation ! De quoi me mettre sur la défensive…
Je m’en suis plutôt bien sorti ! D’ailleurs j’entame cette compétition avec premier départ en tête (cf photo) !
C’était assez fun avec une top speed à 28.7 noeuds !

Ce championnat commence bien, je suis actuellement 17ème au classement général provisoire !

Ce soir je bricole jusqu’à tard pour améliorer mes réglages. Puis je visionnerais les images de la navigation du jour afin de m’auto-évaluer et de faire encore mieux demain !

Le vent sera plus léger demain, je mets toutes les chances de mon côté pour être performant après une bonne nuit de sommeil. On verra bien ce que ça donne !

Photo du premier départ du championnat d’Europe : je suis en tête !
Photos Christophe Le Bohec

Top départ pour le championnat d’Europe de Moth !

Top départ pour le championnat d’Europe de Moth !

C’est parti pour l’événement Moth de l’année :  le championnat d’Europe de Moth !

Pas moins de 94 coureurs issus de 19 nationalités sont réunis pour cette régate de haut niveau dans la baie de Quiberon, il va y avoir du match et c’est vraiment chouette de voir autant de monde de loin venir concourir « à la maison » ! 

Notre support volant, plus rapide dériveur du monde, est convoité par des cadors et réunira – entre autres – sur ce championnat : Dylan Fletcher (GBR), médaille d’or aux jeux Olympiques de Tokyo 2020 en 49er et vainqueur de la Foiling Week 2022, Tita Rugero (ITA), médaille d’or à Tokyo en Nacra 17 et Simon Hiscocks (GER), médaille d’argent aux JO de Sydney 2000, médaille de bronze à Athènes 2004, double champion du monde en 49er et vainqueur du championnat britannique de Moth 2022. 

Il y a plein de nouveaux bateaux, la flotte a énormément progressé depuis l’an dernier et pour l’occasion il y a de nombreux nouveaux Moth qui se dévoilent.

La flotte semble aller vite avec des bateaux qui vont bien et des navigateurs qui ont passé des heures sur l’eau, ça va être sympa de s’élancer aux côtés des meilleurs pour pouvoir se comparer et affoler les compteurs de vitesse au maximum !

Pour ma part je me suis focalisé sur mon Moth depuis la Foiling Week pour arriver sur cette régate avec des évolutions sur mon bateau : j’ai une nouvelle voile qui me donne enfin satisfaction, avec un mât qui va mieux également. Sur le Moth tout est extrêmement précis et j’ai enfin réussi à trouver les bonnes caractéristiques mât-voile pour aller chercher de la performance.

J’ai retrouvé des sensations que j’avais du mal à avoir jusqu’à maintenant, je navigue également avec mon nouveau foil vertical qui demande pas mal d’attentions pour que ça fonctionne bien, j’espère qu’il va me donner satisfaction. Et j’ai posé aussi un carénage aéro sur le pont de mon bateau. Ce chantier a été au centre de mes préoccupations ces dernières semaines,  il y a eu ensuite un enchainement de 8 jours sans vent à la sortie du chantier pendant lesquels j’aurais aimé naviguer mais j’ai toutefois profité de ces derniers jours pour passer des 360° et des entrainements de manoeuvres comme j’en n’avais pas fait auparavant, la courbe de progression est repartie en hausse !

Il va falloir voir maintenant par rapport au reste de la flotte qui a beaucoup progressé aussi, on devrait avoir des conditions de vent variées cette semaine donc ça va être intéressant pour se jauger en vue du Mondial en Argentine à la fin de l’année.

Je vais essayer de naviguer proprement, et faire dans l’idéal un Top 15 ?! A suivre sur l’eau toute cette semaine, RDV à Quiberon jusqu’à vendredi !

Photos Christophe Le Bohec